Jean-Marie Vidal

Animateur de la Route du Liban 
Jean-Marie Vidal

L'animateur de l'aventure

Cet ancien scout marin, organisateur et meneur d'équipes, marin au palmarès confirmé, (voir plus bas) ne se résout pas à rester les bras croisés devant la misère du monde et l'injustice. Il a décidé une nouvelle fois de prendre la barre et de mettre en pratique son engagement : "Marin sois fidèle à tes frères, car tu as promis naguère de servir et protéger." Télécharger son CV et interview complet ICI

Jean-Marie Vidal, l'interview

Dites-nous, Jean-Marie Vidal, pourquoi s'engager dans cette traversée ?

Les situations et les pays dans le monde où l’incompréhension, le refus de la différence de l’autre, conduisent à des actes inacceptables, de barbarie, de tuerie, d’exclusion ne manquent certes pas.
Mais en l’occurrence, ma proximité de formation, de culture, de croyance me fait plus particulièrement me pencher sur le sort de ces communautés chrétiennes qui, à deux pas de chez nous, sont brimées, rejetées de leur société civile, brûlées dans leurs églises comme les Coptes en Egypte, ou massacrées comme en Irak, en Syrie, au Pakistan…et la liste de ces pays est longue.
J’ai aussi une très grande proximité affective avec les pays qui bordent la Méditerranée. J’ai eu la chance d’en connaitre un grand nombre. Et j’aimerais qu’un jour cette mer qui baigne tant de beaux pays, qui a forgé tant de civilisations d’une si grande richesse, qui a vu naviguer les premiers marins, soit une mer qui respire la tolérance.
Voila quelques unes de ces raisons qui me poussent à dire : « en avant, faut y aller ! »

Quels liens pensez-vous qu’il existe entre la cause que vous défendez avec cette Route du Liban et le monde de la Mer que vous connaissez si bien ?

Le monde de la mer est connu pour les notions de solidarité, d’entraide et de fraternité qu’il porte depuis toujours.
Nous avons dans ces pays du proche Orient des gens qui souffrent, qui saignent dans leur cœur, dans leur corps.
Quand je suis en Mer, je me trouve souvent si petit devant des éléments magnifiques, impressionnants. Je ne peux alors que les respecter et me dire que l’Homme est tout petit devant la Création.
Nous devons nous battre contre la bêtise et l’ignorance qui rendent impossible la cohabitation entre frères humains, peuples voisins partageant la même terre.
Alors oui, si les notions de solidarité en mer ont un sens, faisons que les équipages qui entreprendront cette traversée, en témoignent.

Quels objectifs concrets espérez-vous atteindre ?

En termes d’engagement des navigateurs, une vingtaine de voiliers serait bien. La flottille est limitée à trente bateaux.
Nous voudrions avoir une communication importante puisque l’un des objectifs majeurs est d’informer, sensibiliser et mobiliser un large public.
Et recueillir un montant de dons suffisamment important pour entre autres servir à la scolarisation d’enfants déplacés ou réfugiés au Proche-Orient. (Le nombre des seuls Syriens réfugiés au Liban est de 1million)

Palmarès sportif :

  • 3e Transat en solitaire 1972

  • 3e Transat en  double 1979

  • 1er toutes classes L’Aurore 1972

  • 1er série L’Aurore 1979

  • 1er toutes classes Le Figaro 1987

  • 10e Transat 6,50 m en solitaire1995

  • 1er Course des Lions en 6,50 m en 2000

  • 1er Mini Max en Surprise 2002

  • 1er Français à la Giraglia 2002

  • 1er  Transat l’ARC 2005

  • 1er Transquadra 2015

À PROPOS >

« Marin sois fidèle à tes frères,

car tu as promis naguère

de servir et protéger. »

Une navigation exceptionnelle,

des ports magiques,

une cause.

CONTACT >

« La Route du Liban »

C/O Jean-Marie Vidal

521 rue de Jausserand 34000 Montpellier

T: 06 20 21 26 09

E: contact@larouteduliban.com

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Instagram Social Icon
  • Icône sociale YouTube