Minorités du Moyen-Orient

 

Les objectifs de La Route du Liban sont (i) d’informer, sensibiliser et mobiliser, les français et européens sur les persécutions subies par les minorités du Moyen-Orient ; (ii) de redonner espoir aux opprimés et (iii) de leur apporter un soutien matériel, financier et moral.

 

Le Moyen-Orient, un vaste territoire

 

De quels pays le Moyen-Orient est-il formé ?

Entre la vision européenne et américaine, on se perd par moments… On pourrait résumer ainsi : l'espace concerné comprend au moins le Croissant fertile (Territoires Palestiniens, Jordanie, Irak, Israël, Syrie, Turquie et Liban), la péninsule arabique (Arabie saoudite, Yémen, Oman, Émirats arabes unis, Qatar, Bahreïn, Koweït) et la vallée du Nil (Égypte). Certains voudront y ajouter Chypre, l'Iran et l'Afghanistan.

 

Et le Proche-Orient ?

Sur ce point, c’est assez simple. Tout le monde est d’accord pour dire que les pays du Proche-Orient sont ceux du Moyen-Orient riverains de la Méditerranée.

Une diversité religieuse, des minorités persécutées

 

 Il existe sur le territoire du Moyen-Orient des minorités chrétiennes, musulmanes ou issues de l’Islam en difficulté du fait de conflits religieux et communautaires entraînant exactions, meurtres et destructions obligeant très souvent les victimes à fuir en abandonnant terres et biens

Le Moyen-Orient brasse une extrême diversité. Il forme une mosaïque de populations et de communautés que les soubresauts de l'Histoire ont réunies contre leur gré ou séparées. La situation qui prévaut actuellement au Moyen-Orient, où la guerre fait rage en de multiples endroits, entraîne nombre de massacres et de déplacements de population, notamment des minorités religieuses. La question de leur avenir ou de leur survie constitue un enjeu primordial à la fois pour la région mais également pour le reste du monde qui n’en est pas toujours conscient, tant il est vrai que ces minorités sont de longue date dépositaires d’une partie de la mémoire de l’Humanité.

Les persécutions sont une triste vérité – le Sénat a d’ailleurs reconnu l'existence du génocide des populations chrétiennes, yézidies (adeptes d'une religion syncrétique empruntant des éléments du zoroastrisme, du christianisme et de l'islam), des autres minorités et des populations civiles en Syrie et en Irak (voir la proposition de résolution, les débats et la résolution du Sénat adoptée le 6 décembre 2016).

Outre les chrétiens d’Orient et les yézidis, ces minorités sont aussi les druzes, les alaouites, les ismaéliens, les turkmènes. On note également en Iran la minorité juive d’Iran, les baha’is et les zoroastriens.

Les tracés frontaliers, contestés, ont souvent été imposés par des puissances étrangères ou des arbitrages internationaux. Ils ignorent la réalité humaine ethnique ou religieuse. Des communautés peuvent être rassemblées contre leur gré à l'intérieur d'une même frontière ou bien au contraire être séparées entre plusieurs États. Les situations sont donc très diverses et la gestion du fait minoritaire peut se révéler redoutable.

 

Le fait minoritaire religieux peut s'observer dans des États à forte cohérence linguistique. Tel est le cas de l’Égypte, qui abrite une importante minorité chrétienne copte.  La péninsule Arabique arabophone et sunnite compte, elle, par contre des minorités relevant du chiisme sur tout le pourtour du Golfe et de la mer d'Oman (Royaume d'Arabie et Émirats).  

 

Le Croissant fertile est en réalité une mosaïque de minorités chrétiennes, chiites, druzes. Le Liban de 5 millions d'habitants reconnaît 18 communautés ! Partout ailleurs, la situation est encore plus complexe avec une diversité à la fois religieuse et linguistique (Irak, Turquie, Iran). 

N’hésitez pas à vous informer davantage en visitant les pages suivantes :

Les chrétiens d’Orient

Les druzes

Les yézidis

Les alaouites

La minorité juive d’Iran

Les baha’is

Les ismaéliens

Les turkmènes

Les zoroastriens

​​

Voir Chrétiens et Églises d'Orient

À PROPOS >

« Marin sois fidèle à tes frères,

car tu as promis naguère

de servir et protéger. »

Une navigation exceptionnelle,

des ports magiques,

une cause.

CONTACT >

« La Route du Liban »

C/O Jean-Marie Vidal

521 rue de Jausserand 34000 Montpellier

T: 06 20 21 26 09

E: contact@larouteduliban.com

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Instagram Social Icon
  • Icône sociale YouTube