C'était la Route du Liban de Julie, journaliste à Voiles et voiliers

Naviguer c’est immense. Naviguer avec un message…

C’est quoi le mot après « Immense » ?

Il y a des voyages qu’on ne fait qu’une fois dans sa vie. Je dirais que je n’ai pas su résister. J’ai supplié Jean-Marie pour qu’il me laisse venir. Je ne suis pas du Liban, et la France, pour moi c’est juste la France. Mais je suis marin, et cette terre sacrée de l’autre côté de la Méditerranée, elle me tient par je ne sais où, de ne je ne sais où. Comme un pays qui fait partie de moi. Comme un souvenir que je n’aurais pas, en même temps que j’avais déjà. Comme des gens qui sont des amis et des frères, alors que je ne les ai encore jamais vus. Et surtout, surtout, cette mer où j’ai grandi, que j’ai traversée cent fois sans jamais être allée jusque là-bas. Pas une seule fois. Je n’ai pas hésité. A vrai dire je n’ai pas réfléchi. Ca a été très impulsif. Très affectif. 

Il y a des chemins comme des oriflammes. Tu te dis que tu l’as croisé par hasard, au détour d’une affiche, un matin, mais tu sais déjà que c’est le tien. Traverser la Méditerranée jusqu’au Liban, c’est l’Histoire de tous et de chacun. C’était la mienne, c’était la tienne. Etrange voyage, où tu penses, tu ris, et tu pleures, parce qu’il rallie un rêve de marin à un rêve viscéralement humain. Il y a des voyages qui ne sont pas incertains


C’était la Route du Liban.

Ça fait réfléchir sur soi. Terriblement. Est-ce que tu es quelqu’un de bon ? Je parle à tous les marins qui connaissent ce quart du canard, entre minuit et quatre heures, ce quart que personne ne veut prendre, où tu vis en tête à tête avec ton ciel, où tu es ce petit Moitessier qui se remet en cause, hein, tu le connais ce quart ? Il est mystique – et le mot est faible. Toi le marin qui n’a pas de Dieu, tu connais la Conversation Perpétuelle.

Et bien pour le Liban tu as envie de prier. Parce que les ruines, parce que la gentillesse et la bonté des Libanais, parce que la culpabilité judéo-chrétienne. Tu as envie de prier, de Naviguer, et d’Espérer.

87 vues

À PROPOS >

« Marin sois fidèle à tes frères,

car tu as promis naguère

de servir et protéger. »

Une navigation exceptionnelle,

des ports magiques,

une cause.

CONTACT >

« La Route du Liban »

C/O Jean-Marie Vidal

521 rue de Jausserand 34000 Montpellier

T: 06 20 21 26 09

E: contact@larouteduliban.com

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Instagram Social Icon
  • Icône sociale YouTube
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now